Catégorie : Informations Politiques

Amb lo Collectiu Occitan a Fr3 Montpelhièr lo 23 de novembre

Publié le 23 novembre 2022 par Joan Pèire LAVAL — Laissez une réponse

Peut être une image de 13 personnes, personnes debout et plein airÀ l’appel du Collectiu Occitan, un rassemblement s’est tenu devant France 3 Montpellier, avec plusieurs prises de parole : Jean Louis Blenet pour les Calandretas, un représentant de l’IEO (Institut d’Etudes Occitanes), Joan Pèire Laval de País Nòstre, le Conseiller Régional Benjamin Assié, au nom de la Présidente de Région… Notons que la rédaction de France 3 Montpellier a tourné un reportage pour le journal télévisé du jour + l’édition occitane Viure al País du samedi 26 à 19h15. La manifestation « volem l’occitan cada jorn a la television regionala » s’est terminée par le « se canta » et la volonté de poursuivre la revendication (les 12 associations du Collectiu Occitan vont se réunir prochainement à Toulouse).

Compte rendu de la délégation du Collectiu lors de l’entrevue à FR3 Occitanie

Collectiu Occitan

suite à l’apéritif revendicatif devant FR3 à Toulouse

Mercredi 23 novembre 2022

Présent pour France 3 Occitanie

Mme  Rose Filippi Paolacci directrice,

Présents pour le Collectiu Occitan

JF Laffont président de Convergencia Occitana, Didier Mir pour l’IEO, JC Valadier EELV Midi-Pyrénées, Jean-Luc Davezac pour Bastir Occitanie – Fédération des Pays Unis et OccitaniePais Nostre, Philippe Bonnet pour le P.N.O.

APERITIF REVENDICATIF :

Présence d’une trentaine de militants malgré des conditions météo très difficiles !

Tout d’abord il est à signaler que Mme Paolacci, directrice de France 3 Occitanie nous a rejoint sur le lieu de rassemblement, sur la voie publique, pour marquer sa participation personnelle à notre « apéritif revendicatif » et son souhait de nous accueillir d’une façon conviviale et constructive.

Prise de parole de JF LAFFONT suivi d’une réponse sympathique de Mme la Directrice, présence de l’équipe de « Viure al Pais-lo Jornalet » qui a couvert l’évènement.

Synthèse de la réunion :

Lors de l’entrevue qui a suivi dans son bureau avec la délégation, les représentants de F3 Occitanie ont montré une très bonne compréhension de la problématique des langues minorisées, et de l’occitan en particulier.

Ils ont indiqué faire un maximum dans le cadre institutionnel et politique actuel. La programmation en occitan ne sera pas affectée par la baisse des crédits consécutive à la suppression de la redevance. L’émission VVAP sera rediffusée le mercredi matin. Les émissions en occitan seront valorisées sur la plateforme de rediffusion FranceTV, sachant que l’écoute numérique en Replay devenant la norme des nouveaux téléspectateurs.

F3 Occitanie s’engage à lancer une forte campagne de communication lors de la diffusion des 5 épisodes de 40mn en occitan de “La Seria” récemment achevés pour toucher un très large public. Le collectiu occitan s’engage à en faire le relais médiatique.

A nos demandes de faire plus de télévision régionale (une véritable télévision de pays)  et plus d’occitan, à l’exemple de la télévision régionale corse Via Stella, il a été dit que la décision était politique. C’est le conseil régional corse, alors de droite, et le président Sarkozy qui ont permis Via Stella.

Il est à noter que c’est Mme Paolacci (originaire de Corte) fut directrice des programmes de la chaîne Via Stella, de sa création en 2007 jusqu’en 2012, c’est elle qui a mené à bien le projet Via Stella, elle est donc très bien placée pour comprendre nos revendications…cependant la situation politique Corse (forte présence d’élus régionalistes) n’est pas comparable avec la nôtre….

Nous avons aussi regretté l’absence de Contrat d’Objectifs et de Moyens (COM) concernant l’audiovisuel en région Occitanie  alors que l’accord signé entre F3 et la Région Nouvelle Aquitaine permet de développer de façon pluriannuelle des projets, y compris pour la télé tout en occitan, ÒCtele.(plusieurs centaines de milliers d’Euros).

Mme la Directrice nous a indiqué que la situation qui avait pu paraître « bloquée » lors de la précédente mandature régionale semble aujourd’hui plus favorable, dans tous les cas France 3 Occitanie est à ce jour « totalement ouverte » à la remise en discussion d’un tel contrat COM, et au besoin un « COM spécifiquement occitan et catalan » pourrait aussi être envisagé : les finances nécessaires pour augmenter les temps d’antenne en occitan, produire de nouvelles séries ou des dessins animés en oc par exemple ne viendront pas de l’Etat…il faudrait donc que la Région puisse venir au soutien.

Enfin, nous avons insisté sur l’idée de donner un style occitan (et catalan) à la télévision régionale en y introduisant régulièrement des expressions en occitan et catalan : Adiou, Adisshatz, va plan….des dictons occitans ou la météo en occitan. Nous avons débattu de la coproduction de F3 avec France Bleu pour une diffusion journalière des 3 mn de l’émission « Les mots d’Oc » avec Géraud Delbès. A suivre.

En conclusion, le Collectiu Occitan se félicite de la qualité des échanges avec F3. Une rencontre similaire s’impose maintenant avec la région Occitanie afin de faire émerger une volonté politique au niveau régional, entre autres par la signature d’un COM, Contrat d’Objectifs et de Moyens pour plus d’émissions en occitan sur F3.

Le Collectiu Occitan va se réunir très vite pour en débattre.

Compte rendu rédigé par JC VALADIER et JF LAFFONT

PS :    France 3 Corse ViaStella démarre avec 5h journalière et émet 24h sur 24 aujourd’hui avec très peu de programmes nationaux comme le 19/20 national. Elle diffuse en corse trois programmes quotidiens d’un genre majeur :  jeunesse, jeux et fiction et un prolongement de dix minutes du journal télévisé. Son budget global est de 24 millions d’euros annuels dont  3 millions d’euros de la Collectivité territoriale de Corse (CTC).

Nouveau bureau de la FEDERATION DES PAYS UNIS

Lors de sa dernière réunion, la Fédération des Pays Unis a choisi son nouveau bureau. Comme il était entendu lors de la création de la Fédération, une rotation s’est opérée.

Après les premiers mois menés par Mathieu GUIHARD, Président du Parti Breton, Jean-Luc DAVEZAC, Président de Bastir Occitanie, lui succède.

Au poste de Vice-Président : Thomas RIBOULET, Président du Parti Lorrain.

Secrétaire : Alain GUARINO, Président de Prouvènço Nacioun.

Trésorier : Jean TELLECHEA, du Parti Basque.

Porte-parole : Mathieu GUIHARD, Président du Parti Breton

Membres : Philippe BONNET du Parti de la Nation Occitane et Jonathan HERRY d’Alternative Alsacienne.

Un point sur les résultats des élections législatives suit cette désignation. Ils sont bien meilleurs que prévu, c’est pour la FPU un bon premier combat pour ce nouveau partenariat.

Bien sûr, la réflexion porte sur les élections européennes de 2024. La FPU ne manque pas de représentantes et de représentants, mais le problème reste le financement .

Des réunions et rencontres se sont succédé depuis le début du mois de juillet, de nouveaux partenaires de toute la France et de l’Europe se manifestent.

En rappel : Durban Corbières ((11), Roanne (42), Nîmes (30), St Jean de Luz (64) et Bilbao Pays Basque, Paris, Lyon, Sont prévus: Lavaur (81) les 26 et 27 novembre, le 9 décembre Narbonne (11), le 10 décembre Marseille (13).

Enrichir les programmes scolaires ?

Nous validons !

La littérature provençale, de Louis Bellaud de la Bellaudière à Max-Philippe Delavouët en passant par les poètes du Félibrige, mériterait d’être enseignée aux petits Provençaux.

Et pourquoi pas aussi intégrer dans les manuels d’histoire les grands événements de notre nation, avant et après son rattachement à la France ?

Et si on étudiait aussi les écrivains en langues régionales à l’école?

Les programmes scolaires ne laissent quasiment aucune place aux œuvres des auteurs écrivant en breton, en corse, en Occitan ou en en basque. Et si cela changeait

#langues#LanguesRégionales#LanguesMinoritaires#languefrançaise#diversité#LExpress

EEditions GrassetMMyriam SalamaYYasmine OuannaneLLéa LaügtÉÉditions HéliopolesSSimone MorgenthalerIID EditionKKoumoulLLoic Le MoigneBBenjamin KeltzPPhilippe CrehangeLLes éditions du coin de la rue

La lingua occitana approda all’Università di Torino

Potranno iscriversi studenti magistrali del primo e del secondo anno di Scienze Linguistiche, ma sarà possibile frequentare le lezioni anche per uditori esterni all’Università

Una novità tutta occitana approda all’Università di Torino. Prende il via adesso a novembre, grazie al contributo economico di Chambra d’Òc ed inserito nel corso di laurea magistrale in Scienze Linguistiche, un laboratorio di occitano.

L’apertura di questo corso rappresenta una vera novità per il Piemonte. Nulla di nuovo era infatti più capitato all’Università di Torino da quando, tra il 2005 e il 2007, era stato avviato il master universitario di I livello “Lingua, cultura e società nella tutela delle minoranze linguistiche del Piemonte”, all’interno del quale veniva offerto anche un lettorato di occitano. Successivamente, il master non è più stato attivato, oltre al fatto che l’insegnamento della lingua occitana non sia mai stato presente all’interno dei corsi di laurea “generalisti”.

È una bella novità” – sostiene Matteo Rivoira, docente di dialettologia presso l’Ateneo torinese – “che in una regione a statuto ordinario quale è la Regione Piemonte, sia promosso un corso dedicato a una delle sue lingue minoritarie, così come avviene nelle regioni a statuto speciale per lingue quali il friulano, il ladino, il sardo. L’occitano è una lingua dal passato prestigioso, parlata nel territorio di tre Stati: Italia, Francia e Spagna. Negli altri due Stati è insegnata da lungo tempo in varie Università, come Nizza, Montpellier, Tolosa, Bordeaux, Lleida… ma finora non in Italia“.

La conduzione del laboratorio di occitano è stata affidata ad Aline Pons, occitanofona della val Germanasca che da anni svolge attività di ricerca sulle lingue del Piemonte presso il Dipartimento di Studi Umanistici dell’Università di Torino. Della durata di 36 ore, sarà articolato in due sezioni: una prima più teorica, di inquadramento della situazione linguistica e sociale delle comunità occitanofone alpine, mentre una seconda più pratica, volta alla comprensione e alla collocazione spaziale di testi orali e scritti in occitano cisalpino.

Potranno iscriversi al laboratorio gli studenti magistrali del primo e del secondo anno di Scienze Linguistiche, ma sarà possibile frequentare le lezioni anche per uditori esterni all’Università (i quali non potranno però sostenere l’esame finale).

L’introduzione di un laboratorio di occitano presso l’ateneo torinese è stata favorita da due importanti fattori: il sostegno della Chambra d’Òc, che si è fatta carico del lancio dell’insegnamento con fondi propri, e la presenza, fin dall’anno accademico 2015/2016, di un “laboratorio di piemontese”, sostenuto nelle sue fasi iniziali dalla Ca dë Studi Piemontèis, grazie alla donazione di un privato.

Qui il programma: https://linguistica.campusnet.unito.it/do/corsi.pl/Show?_id=vfro

Beatrice Condorelli

BASTIR OCCITANIE A PARIS

Merci à Corinne LEPAGE

Alexis du groupe ECOLOGIE AUTREMENT et Jean-Luc de BASTIR OCCITANIE et PRESIDENT de la Fédération des Pais Unis à PARIS; Quelques vues qui illustrent les rencontres pour les prochains combats ! Le Parti Breton était là, avec Mathieu – président du Parti breton,et Joannic !

le Mouvement des Progressistes avec François Béchieau – élu de Paris 19 , CAP 21 –

Les co-présidents d’Ecologie autrement: Sabria Boualla-ga & Jean-Baptiste Roger. Tout organisé sur la péniche El Alamein à Paris quatre tables rondes pour échanger et débattre avec des intervenants tels que mesdames les ministres Corinne Lepage et Clotilde Valter, Rachel Kahn;

-autour de l’exemplarité en politique, -des perspectives de l’écologie politique, -de l’adaptabilité -et des droits humains dans le monde.

Grégory Berthault – élu d’Eaubonne (issu du Mouvement Citoyen pour la Protection Animale),

, Esther Mvondo, Gildas Viera – élu de Blois (la France Autre-ment) ainsi que Marie et Jeanne Montagnon.

Plus de 200 personnes ont répondu à l’appel pour des débats riches d’idées et de propositions pour un avenir AUTREMENT

Mattia Pepino se sent triste

Grand òme, grand occitanista… avètz portat endavant vòstre (noste) sòmi fins al darrièr jorn de vòstra vida! encara qu’es ton aniversari te remembre! Bon viatge Gèli Grande !

Grande uomo, grande occitanista… Hai portato avanti il tuo (nostro) sogno fino agli ultimi giorni della tua esistenza terrena! Oggi, giorno del tuo compleanno ti ricordo! Buon lungo viaggio Gèli Grande!

Grand homme, grand occitaniste… en faisant avancer votre rêve jusqu’au dernier jour de votre vie ! Même si c’est ton anniversaire je me souviens de toi ! Bon voyage Gèli Grande !

Grand homme grand occitaniste… Tu as poursuivi ton (notre) rêve jusqu’à tes derniers jours de ton existence terrestre ! Aujourd’hui, pour ton anniversaire, je me souviens de toi ! Bon long voyage Gèli Grande !

  · 

Masquer la traduction

  · 

Notez cette traduction

1Jean-Luc Davezac

Un laboratorio di occitano all’università di Torino

Oltre agli studenti magistrali del primo e secondo anno di scienze linguistiche, potranno assistere anche gli esterni

di Sandro Marotta – Martedì 1 novembre 2022

Cuneo – Prenderà il via nel mese di novembre un corso universitario di lingua e cultura occitana presso l’università di Torino. Il laboratorio, inserito nel corso di laurea magistrale in scienze linguistiche, prevederà 36 ore di lezione e sarà diviso in due sezioni: la prima di inquadramento linguistico e sociale delle comunità occitanofone alpine, la seconda più pratica, volta alla comprensione e alla collocazione spaziale di testi orali e scritti in occitano cisalpino. La docente sarà Aline Pons, occitanofona della val Germanasca e ricercatrice presso l’ateneo torinese in materia di lingue del Piemonte. Potranno iscriversi tutti gli studenti magistrali del primo e del secondo anno, ma la frequenza è concessa anche agli uditori esterni (che però non potranno sostenere l’esame finale); l’iniziativa è stata sostenuta dall’associazione culturale cuneese Chambra d’Òc.